ADD TO YOUR WISHLIST / SHARE WITH A FRIEND
MOSAIC DISPLAY
CAROUSEL DISPLAY

Vous venez d'ajouter une oeuvre à votre wishlist.

La wishlist est un endroit qui regroupe tous vos coups de coeur.

Vous pouvez la consulter, l'éditer ou nous l'envoyer en survolant l'icône du menu.

Composition 406

Année: 2020

Taille: 30" x 60"

Composition 405

Année: 2015

Taille: 30" x 60"

Composition 508

Année: 2015

Taille: 30" x 60"

Composition 484

Année: 2017

Taille: 48" x 48"

Composition 459

Année: 2017

Taille: 20" x 20"

Composition 463

Année: 2017

Taille: 24" x 12"

Composition 465

Année: 2017

Taille: 36" x 24"

Composition 467

Année: 2017

Taille: 12" x 24"

Composition 477

Année: 2017

Taille: 36" x 84"

Composition 487

Année: 2017

Taille: 60" x 30"

Composition 488

Année: 2017

Taille: 60" x 30"

Composition 491

Année: 2017

Taille: 20" x 20"

Oeuvre

x

* Les taux de change fluctuent et dépendent de votre banque ou carte bancaire utilisée
Détails de l'oeuvre
Artiste

Etienne Gélinas

CV de l'artiste Vidéo :

BIOGRAPHIE: 

Originaire de Maniwaki (Québec), Étienne Gélinas a fait ses études collégiales en arts
visuels et médiatiques au Cégep de l’Outaouais, a complété un baccalauréat en arts et
design (B.A.) de l’École multidisciplinaire de l’image en 2006, une maitrise en gestion de
projet (M.G.P.) de l’UQO en 2012 et une maitrise en pratiques des arts (M.A.) avec
mention d’excellence du doyen des études de l’UQO en 2015. Il compte à son actif
plusieurs expositions individuelles, notamment au centre d’artistes AXENÉ07, au Centre
d’exposition Art-Image et à l’Espace Odyssée de la Maison de la Culture de Gatineau, à
la Galerie d’Avignon à Montréal, à la Galerie St-Laurent + Hill à Ottawa, à la galerie
Montcalm de la ville de Gatineau, à la galerie Thompson Landry à Toronto, à la galerie
Lalande et Doyle au Centre des Arts Shenkman à Ottawa, au CACPC de Chelsea, au
Centre d’exposition de Val-d’Or ainsi qu’à la Galerie d’art D’Outremont à Montréal

Approche artistique: 

Ma recherche porte sur l’ambigüité des systèmes de codes et de langages au sein d’un
espace sémiotique en peinture aujourd’hui. Une réflexion sur la dualité des codes
plastiques et scientifiques, sur la notion d’espace et sur l’aspect paradoxal qui en émerge.
Je cherche à mettre en relation des systèmes, à les faire cohabiter et dialoguer. Le résultat
génère une interaction entre des langages plastiques et des représentations de langages
scientifiques.
Des langages différents qui en forment un seul, au sein d’un même espace.
L’espace et l’architecture sont des notions centrales de ma démarche. L’espace se
présente de façon abstraite par un détachement des plans, un chevauchement de zones
délimitées et des assemblages de perspectives multipoints de fuite qui creusent la surface
du tableau pour lui donner un effet de profondeur. Un espace objectivement bidimensionnel
qui devient un lieu subjectivement tridimensionnel par l’interprétation que nous faisons des
codes qui y sont présentés.
Les compositions suggèrent une continuité de l’image dans le hors-champ. Une approche
qui contribue à mettre en valeur la notion d’espace dans mon travail et qui nous renvoie
implicitement à l’univers du cinéma ou de la photographie en incluant la notion de cadrage.
Le fini lustré et vitrifié de certaines zones dans mes tableaux rappelle l’écran par sa
transparence. L’écran est sans doute ce qui représente le mieux la transformation de notre
culture technologique, nous propulsant dans un nouvel âge de la prothèse écranique. Cet
appendice devient, de plus en plus, ce par quoi nous voyons et transformons notre
environnement. Par leur omniprésence, les écrans redéfinissent nos références spatiales.
Les multiécrans de nos environnements modifient en profondeur l’espace sensible que
nous percevons et notre perception de l’image fixe.